Sponsor du club d’aviron de Nogent / Marne – l’Encouragement

jo2016

Hélène LEFEBVRE, qualifiée au épreuves de Rio 2016

portrait

Nom : LEFEBVRE
Prénom : Hélène
Né(e) le : 26/02/1991
Taille : 170 cm
Poids : 69 kg
Etudes / Profession : Titulaire d’un Master à l’INSEP «Sport, Expertise, Performance De Haut Niveau»
Années de pratique : 12 ans de pratique (depuis 2004)
Club : Société d’Encouragement du Sport Nautique (SESN)
encou

Les titres et les années :

2009 2 titres de championne de France Juniore (En individuel et en quatre)
2010 1 titre de championne de France Séniore (En quatre)
2012 1 titre de championne de France Séniore (En huit)
2014 3 titres de championne de France Séniore (En individuel, en quatre, et quatre mixte)
2015 3 titres de championne de France Séniore (En individuel, en quatre et en huit)
2016 1 titre de championne de France Séniore (En individuel)

Les meilleurs résultats sur les compétitions internationales :

2010 5 ème des championnats du Monde -23ans en huit
2011 6 ème des championnats d’Europe Elite en quatre
2012 5 ème des championnats du Monde -23ans en double
2014 1 ère à la troisième étape de Coupe du Monde en quatre
4 ème des championnats du Monde Elite en quatre
2015 8 ème des championnats du Monde Elite en double (Qualifiée pour les épreuves de Rio 2016)
2016 5 ème des Jeux Olympiques de Rio 2016

Actualités sportives

11 Août 2016:

Au terme d’un très beau parcours, passant successivement les séries (3ème) et la demi-finale (3ème), le bateau français de nos deux rameuses, Hélène Lefebvre et Elodie Ravera, réalise une belle cinquième place à Rio.

La course était très bien partie avec la troisième place tenue jusqu’à mi-parcours mais les Lituaniennes et le Grecques ont su remonter et dépasser les Françaises.

On retiendra de cette compétition une très belle première participation aux Jeux Olympiques alors qu’Hélène et Elodie ne rament ensemble que depuis quelques mois.

Cela promet de belles victoires futures et peut-être une médaille décrochée dans 4 ans.

Bricorama tient à remercier ces deux rameuses pour nous avoir fait vibrer jusqu’en finale !

Nous ne manquerons pas de vous faire part du récit d’Hélène Lefebvre dès son retour.


9 Août 2016:

Après une course à couper le souffle, le duo Hélène Lefebvre et Elodie Ravera se qualifie pour la finale !

En effet, les deux Françaises ont géré leur course et sont parvenues à terminer en troisième position de leur demi-finale juste devant le bateau Australien.

Avec un temps de 6 minutes et 54 secondes, elles ne se situent pas dans le trio de tête du classement général à l’issue des demi-finales mais elles sont seulement à peine plus de 2 secondes derrière le premier temps. Rien n’est donc encore joué pour la finale et une médaille reste possible !

La finale aura lieu jeudi 11 août à partir de 15h20 (heure française).


6 Août 2016 :

Hélène Lefebvre se qualifie avec sa coéquipière, Elodie Ravera, lors des premières séries de Rio. Au terme d’une course de 7 minutes, 5 secondes et 65 centièmes, les françaises se sont positionnées en troisième position à seulement 3 dixièmes des deuxièmes et moins d’une seconde des premières. Sachant que toutes séries confondues, elles se classent troisièmes, les chances de médaille restent encore très forte!

Prochaine étape : mardi 9 août à partir de 15h10 pour la demie finale!


Après des années d’entrainement et après des mois de préparation spécialement conçus pour les épreuves de Rio, Hélène Lefebvre est désormais à Rio avec sa coéquipière, Elodie Ravera, pour se mesurer aux plus grandes rameuses du monde entier.

Hélène est issue du club l’Encouragement de Nogent Sur Marne. Ce club d’aviron est soutenu depuis de nombreuses années par Bricorama et est réputé pour avoir vu passer de nombreux champions.

Le 6 août 2016, elles s’aligneront au départ du Deux de couple femme. Après leur troisième place à la Coupe du Monde III de Poznan (Pologne), l’ambition est maintenant de décrocher l’or !

En attendant Hélène Lefebvre nous fait part de ses premières impressions lors de son arrivée à Rio :

« Après 29 jours de stage terminal, nous nous sommes enfin envolés pour Rio, accompagné de la délégation française de gymnastique et de rugby.

Le voyage de 11h et le décalage horaire a laissé place à un peu de fatigue en arrivant, mais tout devrait rentrer dans l’ordre au fur et à mesure.

Nous avons pu découvrir l’immense village olympique : 31 immeubles de 17 étages accueillant  10 000 athlètes. Pour l’instant, le village se remplit petit à petit ; toutes les délégations ne sont pas encore arrivées. Je suis émerveillée par la grandeur du domaine. Même si la finition des appartements laisse à désirer, cela n’entache pas le confort des athlètes ni l’image des Jeux.

image9

Quant au cadre du bassin d’aviron, il est exceptionnel : situé en pleine ville et entouré par les montagnes, on peut y apercevoir le Corcovado surplombant le lagon. Les conditions de navigation sont plutôt bonnes pour le moment. Les sensations en bateau sont également aux rendez-vous. Nous avons hâte de commencer la compétition. Alors rendez-vous le 6 aout pour notre série !!! 

En attendant, l’entrainement continue et je profite de chaque instant pour réaliser la chance que j’ai d’être ici… Je n’échangerais ma place pour rien au monde !! »

image10 image11


La deuxième étape de Coupe du Monde à Lucerne [Suisse] (27, 28 et 29 mai 2016) :

Le week-end dernier a eu lieu la deuxième étape de Coupe du Monde sur le mythique bassin de Rotsee à Lucerne, où se sont affrontés les meilleurs rameurs de l’aviron mondiale. C’était une sorte de répétition générale avant l’évènement majeur de cet été.

Il s’agissait de notre première compétition internationale pour nous en double, de l’année. L’objectif était de retrouver les automatismes de course mais surtout de se jauger par rapport aux meilleurs bateaux internationaux à J-68 des épreuves de Rio 2016.

Après des sensations à l’entrainement mitigées, nous avons été agréablement surprises de réaliser de bons parcours durant cette Coupe du Monde. Au final, nous terminons à la 5ème place à 6 secondes des leaders et seulement à 3 secondes du podium. Bilan positif donc, mais il reste encore beaucoup de travail avant d’être performantes à Rio. Back to work….


Next step :

Prochaine échéance : la dernière étape de Coupe du Monde à Poznan en Pologne les 17, 18 et 19 juin. Dernière compétition avant les épreuves de Rio. Elle sera d’une grande importante pour prendre nos derniers repères et engranger toujours plus d’expérience.

Médaillée de Bronze à la Coupe du Monde III de Poznan (Pologne) :

Ma coéquipière Elodie et moi avons décroché la médaille de Bronze, le week-end dernier, lors de la troisième étape de Coupe du Monde qui s’est déroulée à Poznan en Pologne. Une belle récompense qui est venue couronner notre travail effectué jusqu’à maintenant.

Il s’agissait de notre toute dernière compétition avant le grand rendez-vous des Jeux Olympiques. Il était donc important de peaufiner les derniers réglages et de prendre au passage quelques informations essentielles sur les concurrentes que nous n’avions pas encore rencontrées.

image7 image8

Le week-end s’est très bien passé : nous avons enchainé de très bons parcours pour enfin finir en beauté en finale A, avec une médaille de bronze autour du cou. Ce fut la cerise sur le gâteau !

Il faut savoir que la dernière fois qu’un bateau olympique féminin était monté sur un podium de Coupe du Monde, c’était il y a 10 ans en 2006.

A présent, après avoir fait le plein de confiance, nous repartons en stage de préparation terminale à Aiguebelette pour un ultime entrainement d’un mois avec l’équipe de France. Le but de ce stage intensif est de monter encore d’un cran physiquement et techniquement pour arriver au top de sa forme lors de la compétition.

Interview

Comment se passe la qualification des bateaux pour les épreuves de Rio 2016 ?

En aviron, la qualification des coques s’effectue l’année précédant les épreuves Olympiques lors des championnats du Monde. Ces mondiaux constituent donc une étape décisive dans notre qualification olympique, mais ce n’est pas la seule. Les derniers quotas pour les Jeux sont attribués l’année olympique, en mai, à l’issue d’une régate de repêchage.

Comment tu t’es qualifiée pour les épreuves de Rio 2016 ?

Dans notre catégorie, le double féminin (W2X), seules les 11 premiers bateaux étaient qualifiés. Nous avons terminé 8ème au classement général. Cette place nous a assuré un aller simple à Rio.

image2image1

1 semaine d’entrainement type (Le temps par séance, les km parcourus/sem…)

La semaine type de tout sportif de haut niveau est très chargée. Dans ma discipline, une semaine « normale » comporte 12 à 14 séances d’entrainement. Ceci représente environ entre 18h et 20h d’entrainement effectif. Ces séances sont de plusieurs natures : bateau, musculation, ergomètre, footing, etc. Le rythme d’entrainement est donc très intense et répétitif.

La grande majorité de mon entrainement se déroule sur l’eau. J’effectue une sortie de 20 km tous les matins. A cela il faut ajouter 2 musculations dans la semaine, 2 séances d’ergo et enfin quelques séances de footing.

image5

Comment tu prépares les épreuves de Rio 2016 ?

Une année olympique n’est pas très différente des autres années. Le programme d’entrainement reste le même. Néanmoins, le nombre de jours de stage est plus conséquent (150 jours dans l’année).

Ma coéquipière de double, Elodie, habite à Nantes et moi sur Paris. Lorsque nous ne sommes pas en stage pour ramer ensemble, chacune s’entraine individuellement de son côté. C’est la raison pour laquelle nous effectuons énormément de stages pour pouvoir travailler notre technique et notre cohésion.

Enfin, nous avons deux étapes de Coupe du Monde avant les épreuves de Rio 2016 : Une au mois de mai à Lucerne (Suisse) et la seconde à Poznan (Pologne). Ces compétitions seront l’occasion de se tester et d’évaluer notre niveau par rapport à la concurrence. Mais également d’ajuster les points techniques et tactiques que nous devrions corriger

image6image4